Pascale Alice AUBIN ……… Hypnose , PNL à Rennes …………. Sophro-Analyse, Psychogénéalogie, Sexothérapie

Thérapies brèves, Développement personnel, Phobies, Arrêt Tabac, Stress, Anxiété, Angoisses, Burn out, Sexualité, Sommeil, Addictions. ………. Enfant, Adolescent, Adulte, Famille, Couple …..

Petites phrases à dire aux enfants pour qu’ils positivent

 

Young boy trying to make himself taller with watering can measuring his growth in height against a blackboard scale  

Petites phrases à dire aux enfants pour qu’ils positivent

 

Et si nous observions nos défauts de langage envers les enfants? (liste non exhaustive) 

Nous disons souvent :

Non !

Je n’ai pas le temps maintenant, peut-être plus tard.

Attends d’avoir des enfants, tu vas comprendre !

Pour l’amour du ciel, qu’es-tu en train de faire ???

Sois gentil avec ta soeur sinon…

Range ta chambre.

Finis ton assiette, il y a des enfants qui crèvent de faim dans le monde !

Pour qui tu te prends !

ça me fera plus mal qu’à toi.

Fais-le tout de suite !

Pourquoi tu ne ressembles pas à …

Va réfléchir dans ta chambre.

Tais-toi et écoute moi.

C’est pour ton bien que je le fais.

 

Pourquoi ces phrases sont inappropriées ? Parce qu’elles sont négatives et menaçantes. Elles induisent donc une réaction négative de l’enfant.

Mais ces paroles que nous  disons souvent, ce sont des réflexes acquis avec nos propres parents. Nous reproduisons les mêmes erreurs avec les conséquences que nous avons nous-même subies (et que nous subissons encore).

Pour rectifier le tir : Réfléchissons avant de parler (je sais, pas simple !).

Et si nous nous demandions:

« Dans vingt ans, quelles paroles voudrions-nous laisser en  souvenir à nos enfants? »

Aïe…

Les paroles sont puissantes. Elles construisent notre vision du monde…et celle de nos enfants qui nous écoutent, même quand nous ne nous adressons pas directement à eux.

Le plus important est la fréquence et la qualité des conversations tenues avec un enfant. Cela passe par l’écoute, le questionnement et l’échange à pratiquer en toute bienveillance.

Les petites phrases positives à dire aux enfants

1) J’ aime ce que tu viens de faire.

Le message est différent de  « je t’aime ». On se concentre ici sur la personnalité de l’enfant. Les deux sont à utiliser.

2) Tu apprends rapidement.

Il est important que les enfants aient une image d’eux-mêmes positive. Ils sont en constante évolution via l’apprentissage. L’enfant peut être plus ou moins rapide suivant les  activités. Faire ressortir qu’il parvient à faire quelque chose rapidement lorsqu’il  apprend va le rassurer.

3) Merci. 

Un mot simple qui a son importance dans le présent mais aussi dans le futur. Les relations sociales en dépendent grandement. De plus, le « merci » est la clé de l’apprentissage de la gratitude.

4) Que dirais-tu si on voyait ensemble à propos de… ?

On établit ENSEMBLE des solutions qui remplissent les besoins de chacun. Chacun apportant sa pierre à l’édifice.

5) Dis m’en d’avantage.

Cette phrase amène  l’enfant  à s’exprimer et lui fait prendre conscience de l’importance qu’il a  à nos yeux. De plus, cette attitude d’écoute lui servira de modèle pour ses propres relations avec les autres et lui permettra de développer plus encore sa réflexion.

6) Et si nous lisions tous les deux?

Lire des histoires à un enfant a d’immenses vertus. De plus, cela développe la passion pour les livres et l’envie d’apprendre. Le livre est associé à la notion de plaisir. La phrase « Et si nous lisions tous les deux » est une manière d’emmener l’enfant sur le chemin de l’apprentissage en multipliant les échanges plaisants.

La lecture est un moment  privilégié  pour resserrer les liens et créer un ancrage positif.

7) Nous faisons tous des erreurs.

Cette phrase est une des clés pour contourner la peur de l’échec.  Les erreurs font partie de l’apprentissage. On apprend  de chacune de nos erreurs. Il est bon de le rappeler (souvent). Un échec est une chance de mieux recommencer.

8) Je te demande pardon ou je suis désolé.

De même que le droit à l’erreur, nous devons apprendre à nous excuser quand nous avons commis une erreur ou même blessé un enfant par des mots durs ou des attitudes blessantes. Cette phase est le début d’une réparation.

L’enfant nous imitera.

9) Qu’en penses-tu ?

Cette phrase est une invitation à une conversation qui valorisera les pensées et les actes de l’enfant.

10) Oui. 

Prenez l’habitude de dire « oui » plutôt que « non ». Et de manière générale à formuler vos phrases affirmativement ! et pas seulement « oui » ou « non », essayez de faire des phrases avec ces mots…

11) Tu n’y arrives pas encore. 

En terminant la phrase par « Encore »,  permet à l’enfant de considérer qu’à un moment donné il parviendra à faire, à réussir la chose qui pose problème pour l’heure.

Pour vous permettre de vous sentir plus léger dans vos échanges avec vos enfants, les Thérapies Brèves et un accompagnement sont là pour vous aider.

N’hésitez pas à me contacter pour en parler.

 

Auteur : Pascale Alice AUBIN

Psycho-Praticienne en Hypnose, PNL, Psycho-généalogie, Sophro-analyse, Relaxation, Accompagnement dans l'eau, à Rennes

Les commentaires sont fermés.