Pascale Alice AUBIN ……… Hypnose , PNL à Rennes …………. Sophro-Analyse, Psychogénéalogie, Sexothérapie

Thérapies brèves, Développement personnel, Phobies, Arrêt Tabac, Stress, Anxiété, Angoisses, Burn out, Sexualité, Sommeil, Addictions. ………. Enfant, Adolescent, Adulte, Famille, Couple …..


Petits films pour se plonger dans l’esprit de Noël

Petits films pour se plonger dans l’esprit de Noël

 

 

Noël approche et comme chaque année la télé nous repasse

un nombre incalculable de films sur ce sujet.

Pour que la magie perdure jusqu’au réveillon,

 

voici quelques films pour vous plonger entièrement dans l’esprit de Noël :

de la comédie romantique, à l’animation la plus touchante, tout y est pour le plaisir de tous.

 

 

Alors à vos chocolats chauds, prêts, partez !

 

 

 

Love Actually

 

 

 

Love Actually est une comédie romantique pleine d’amour, d’humour et d’esprit de Noel.
Non seulement vous pourrez y retrouver des acteurs tels que Hugh Grant, Kheira Knightley
ou encore Rowan Atkinson (alias Mister Been), mais en plus l’histoire est à tomber en amour.
Tout le charme britannique dans ce film !

 

Le Père Noël est une ordure

 

 

 

Pierre (Thierry Lermite) et Thérèse (Anémone) sont de permanence au bureau SOS détresse amitié, à la veille de Noël.
Leur soirée, si calme au premier abord, va dégénérer avec l’arrivée de personnages complètement loufoques.
Le film , la pièce de théâtre aussi mythiques de la troupe du spendid !

 

Miracle sur la 34e rue

 

 

 

Le Père Noël existe-t-il vraiment ? C’est le combat de Kris Kringle (Richard Attenborough),
un vieil homme persuadé d’être le vrai Père Noël.
Il ira jusqu’à défendre son identité devant le tribunal pour rappeler à quel point il est important de savoir rêver.

 

The Holiday

 

 

 

Une autre histoire romantique où Cameron Diaz et Kate Winslet jouent le rôle de deux femmes déçues des hommes
et qui finissent sur un coup de tête (sans se connaître) par échanger leur appartement…
Elles vont vite se rendre compte qu’on ne se débarrasse pas aussi facilement des hommes
ainsi l’une rencontre le frère de l’autre, et l’autre fait la connaissance d’un homme ami de la précédente….

 

Maman j’ai raté l’avion

 

 

 

Un classique incontournable et succulent ! Maman j’ai raté l’avion est une comédie pour toute la famille
qui nous touchera et nous fera rire en même temps !
Ou comment la famille McCallister décide de passer les fêtes à Paris et
qu’elle oublie le petit garçon Kevin à la maison, c’est toute une aventure pour lui qui commence…

 

The Family Man

 

 

 

Jake et Kate s’aiment à la folie. Malgré cela, et en dépit du risque que cela représente,
Jake décide de partir 1 an à Londres en promettant à sa chère et tendre de revenir…
13 ans plus tard, Jake n’est plus l’homme qu’il était.
Riche, respecté, il règne sur Wall Street sans partage, mais est aussi seul et cynique.
Le soir de Noël, alors qu’il empêche un braquage, il fait la rencontre d’un mystérieux personnage. C’est alors qu’il se réveille le lendemain,
dans un lit qui n’est pas le sien, avec Kate à ses côtés. Il ne va pas tarder à découvrir qu’en plus d’être marié à son amour de jeunesse,
il est aussi père de deux enfants. Il découvre ce qu’aurait été sa vie si, 13 ans auparavant, il n’avait pas pris cet avion pour l’Angleterre…

 

Edward aux mains d’argent

 

 

 

L’incontournable Tim Burton avec son acteur fétiche, Johnny Depp.
De l’amour, de la magie, du fantastique, de la sensibilité,…
Un très beau film à regarder en couple, en famille ou seul dans son lit car on a tous gardé nôtre âme d’enfant.

 

Le Pôle Express

 

 

 

Un jeune garçon qui doute de l’existence du Père Noel, monte dans un train un peu spécial
qui se dirige vers le Pôle Nord. Ce n’est rien d’autre que le Pôle Express…

 

« L’étrange Noel de monsieur Jack »

 

 

 

Encore un film de Tim Burton dans la liste !
Jack Skellington, roi des citrouilles et guide de Halloween-ville, s’ennuie :
il en a assez de préparer la même fête de Halloween depuis des siècles, fête qui revient chaque année.
Il rêve de changement. C’est alors qu’il a l’idée de s’emparer de la fête de Noël…

 

 

L’hypnose et les Thérapies Brèves  permettent de développer la confiance en soi et en les autres.

C’est une clé pour obtenir et conserver une véritable sérénité face à ce qui se présente à nous et permettre ainsi de devenir un accompagnateur bienveillant pour avancer au mieux pour chacun.

N’hésitez pas à me contacter pour en parler.

 


Lâchons les états d’âmes pour Noël

Lâchons les états d’âmes pour Noël

 

 

 

Pour certains, plus on approche de la date fatidique de Noël plus la mélancolie s’installe.

Pour éviter la venue de tels états d’âmes voici quelques propositions afin de se sentir plus léger.

 

 

 

Et si on se préparait son Noël à soi ?

Noël est souvent représenté par des images d’Épinal et même si cela fait parfois sourire, cela peut toucher les personnes de manière forte et anxiogène.

Le bonheur, la famille unie, les enfants émus, souriants et les grands parents réjouis sont autant de mises en scène portées par les média et le commerce. Ces représentations atteignent les personnes car elles ne correspondent pas toujours à la réalité de Noël. Ces images amènent les gens à croire qu’ils ne font pas ou ne savent pas faire aussi bien que les autres (car ils se comparent à ces images).

Il faut se rendre à l’évidence que Noël n’est pas un moment magique pour tout le monde. A chacun sa fête, soyons libres et inspirés plutôt que soumis à des clichés.

 

Et si on gardait le contrôle sur les événements ?

Parfois, on a de bonnes raisons d’appréhender avec angoisse les réunions de fin d’année en famille, surtout lorsque l’ambiance s’annonce lourde et pesante. Et si l’on n’est pas responsable des paroles, des faits et gestes des autres, il n’en reste pas moins que l’on peut l’être des siens.

Et si cette année on s’autorisait à avoir une attitude différente de celle des années passées ?

Comme, par exemple, en tirant un trait sur ce qui a pu être irritant et stressant par le passé, qu’il s’agisse des remarques désagréables de notre belle-mère ou des commentaires désobligeants de notre beau-frère…

En considérant cela, on peut plus facilement retrouver la confiance en soi afin de ne plus traîner les pieds pour aller au fameux réveillon familial.

 

Et si on décidait de notre propre calendrier ?

Quel que soit le motif (divorce, éloignement géographique, etc.), pour certains, savoir que le 25 décembre on ne sera pas en compagnie de ceux que l’on aime, fait que le moral baisse au fur et à mesure que la date approche.

Ne soyons pas prisonnier du calendrier, Noël se passe d’abord dans le cœur, non ? Rien ne nous empêche de le célébrer trois jours avant ou deux jours après. Ce qui compte c’est tant moins la date que l’émotion qu’une telle occasion procure.

A chacun d’entre nous de fixer la date en fonction de nos impératifs, de nos possibilités et de nos contraintes et vous allez voir que tout le monde, le jour dit,  se sentira bien, vraiment très bien.

 

Et si on refusait de se laisser déborder ?

La période des Fêtes de fin d’année amène un rythme très différent du reste de l’année. C’est un peu comme lorsque l’on prépare les vacances d’été, mais avec beaucoup plus de choses à prévoir ( les cadeaux, les repas, les voyages éventuels, etc.). On se retrouve vite surchargé et on éprouve alors la sensation désagréable d’être écrasé par bien trop de responsabilités.

Autorisons-nous à nous fixer un programme des choses essentielles et n’hésitons pas à déléguer des missions autour de soi (vous risquez d’être agréablement surpris par la capacité qu’on certains à effectuer ces missions avec le plus grand plaisir et la plus grande efficacité).

La course folle des préparatifs ne doit pas devenir une épreuve comme si on allait faire un marathon. Pourquoi devrions-nous tout faire soi-même ? En commençant par se défaire de cette idée trop astreignante, on peut atteindre avec sérénité ce moment et avoir l’esprit plus libre et clair.

 

Et si on balayait les mauvais souvenirs ?

Noël peut aussi être le souvenir d’un ou de plusieurs événements tristes comme une disparition, un accident ou tout ce qui bouleverse la vie de manière sombre et dramatique.

Chaque année, l’arrivée du 25 décembre devient dès lors un double calvaire puisqu’il faut d’une part tenir compte de sa propre douleur et, en même temps considérer la joie collective provoquée par les fêtes. Pour sortir de cette spirale annuelle, il convient de se dire « moi aussi je peux m’autoriser  au bonheur en ce jour ! », et se dire que tout n’est pas si noir. Ouvrir son coeur au bonheur des autres est aussi un moyen d’en recevoir un peu soi-même, non ? C’est aussi cela Noël, certains ne parlent-ils pas de la « magie de Noël » ?

 

 

Voici quelques propositions qui feront de la période de Noël un moment plus plaisant qu’il ne l’a été auparavant et cela de façon assez simple.

 

Souvenons-nous que parfois certains présents faits avec amour valent mieux que tous ceux acquis dans les commerces et que parfois ce qui est le plus apprécié de tous les présents c’est la présence de l’autre.

 

Alors, faites-vous plaisir pour que vous puissiez le partager simplement et faites-vous confiance !

 

 

Je vous souhaite des moments plaisants, souriants, sereins à l’occasion de ces fêtes de fin d’année.

 

 

 

 

L’hypnose et les Thérapies Brèves  permettent de développer la confiance en soi et en les autres.

C’est une clé pour obtenir et conserver une véritable sérénité face à ce qui se présente à nous et permettre ainsi de devenir un accompagnateur bienveillant pour avancer au mieux pour chacun.

N’hésitez pas à me contacter pour en parler.

 


Les regrets les plus souvent rencontrés en fin de vie

Les regrets les plus souvent rencontrés en fin de vie

 

 

Peut-être avez-vous entendu parler de l’infirmière Bronnie Ware.

Durant plusieurs années, elle a conversé avec des personnes qui se savaient vivre leurs derniers mois de vie.

Il est apparu que l’un des thèmes le plus souvent abordé était ce qu’ils regrettaient le plus face à leur mort imminente.

 

Lors de ces échanges, elle a constaté que les personnes faisaient preuve d’une conscience très fine de l’importance de la vie, de leur vie. Elles étaient touchées par diverses émotions comme : la colère, la peur ou l’acceptation. Mais au fur et à mesure des échanges, il en ressortait qu’elles parvenaient à trouver une plus grande tranquillité d’esprit face à leur départ.

 

Cet article fait suite à la relecture de son livre « Les 5 regrets des personnes en fin de vie ».

A la suite de la question :

« Qu’auriez- vous fait autrement dans votre vie ? »

 Il en est ressorti 5 sujets principaux :

1. Je regrette de ne pas avoir eu plus de courage pour vivre une vie selon mes propres désirs, plutôt que de vivre une vie, selon les désirs et attentes des autres.

Il est surprenant de voir le nombre de personnes qui passent leur vie à faire ce que les autres leur dictent, ce que les autres attendent d’eux, tout en négligeant leurs propres besoins et désirs.

Et si nous refusions de donner le pouvoir à quiconque sur notre vie?

 

Considérons que nous sommes seuls maître à bord de notre avion ou navire (même si c’est une galère). N’est-il pas plus intéressant de prendre en considération nos besoins afin de prendre nos décisions ?

Etonnamment, il apparaît dans ce cas que nos décisions sont non seulement respectueuses de nous-même mais que face aux personnes touchées par ces décisions nous soyons reconnus à notre propre valeur.

 

 

2. Je regrette d’avoir travaillé si dur.

Quasiment chaque interviewé a parlé de ce regret.

Certes, le travail et l’argent sont des choses importantes mais ne serait-il pas intéressant de se poser un instant dans notre quotidien pour juger et jauger de l’investissement mis sur ces domaines ?

 

Et si nous réajustions notre façon d’être, de vivre pour trouver plus de temps pour des choses qui nous amènent à des plaisirs simples ?

 

Le « travailler plus pour gagner plus » est-il vraiment notre leitmotiv ?

Posons-nous la question « Qu’est-ce que je veux pour moi maintenant et que je ne parviens pas à mettre en place aujourd’hui ? », (que ce soit de l’ordre de la vie privée, amicale ou professionnelle). Il va rapidement en ressortir le fait, que nous ne voyons pas ou que nous ne profitons pas suffisamment de nos proches, de nos amis et de nous-même, retardant ce temps à un plus tard qui ne vient jamais.

 

 

3. Je regrette de ne pas avoir eu le courage d’exprimer mes sentiments.

Nous sommes souvent en « perpétuelle représentation » ainsi, nous pouvons cacher nos émotions pour « rester ou rentrer dans le moule » ce qui nous empêche d’être vraiment soi et nous oblige à prendre sur soi à de trop nombreuses occasions.

En fait, nous faisons semblant d’être celle ou celui que l’on attend que nous soyons, (mais que nous ne sommes pas généralement) en étouffant ce que nous ressentons réellement. Cela nous amène à des conflits internes et des blocages émotionnels, provoquant des sentiments et sensations qui nous minent.

 

Et si nous considérions dès à présent que « jouer franc-jeu » en étant honnête avec soi et les autres afin de vivre plus sereinement et simplement ?

 

 

 

4. Je regrette de ne pas être resté en contact avec mes amis.

A force de donner trop d’importance au travail et de puiser dans notre énergie au quotidien, nous n’avons plus le temps pour nous retrouver avec les personnes qui nous sont chères, les amis. Dès lors que l’on s’est éloigné (voire jusqu’à oublier) ses amis durant un certain temps, renouer des liens avec eux semble très difficile (de peur de paraître pour un ingrat).

 

Et si nous nous autorisions à consacrer plus de temps à nos amis et relations privées qui nous apportent du bien-être ?

 

 

 

5. Je regrette de ne pas m’être permis d’être heureux.

En fin de vie, les personnes se rendent compte que leur bonheur dépendait de leurs choix ! Très souvent, nous ne nous autorisons pas à être heureux. A trop exiger de nous d’être celui ou celle que nous ne sommes pas, nous passons à côté de nous.

En lisant ce livre mais aussi lors de mes échanges avec des personnes qui ont beaucoup vécu ou qui sont en fin de vie, je me suis rendue compte qu’il était des regrets jamais nommés comme :

· Je regrette de ne pas avoir pu faire une plus belle carrière,

· Je regrette de ne pas avoir eu plus d’amoureuses ou d’amoureux,

· Je regrette de n’avoir pas pu être célèbre,

· Je regrette de n’avoir pu avoir plus d’argent.

 

N’attendez pas une occasion spéciale…

Prenez le temps de méditer sur l’histoire qui suit, puis, autorisez-vous à répondre aux questions qui suivent.

 

        Un jour un homme ouvrit la commode de son épouse et y trouva un petit paquet enveloppé de soie.

« Ce paquet n’est pas un simple paquet. C’est de la lingerie ! » dit-il.

Il ouvrit le paquet et s’attendrit en voyant la soie et la dentelle.

« Nous l’avons acheté lors de notre premier voyage en Inde, il y a au moins 7 ou 8 ans, mais elle ne l’a jamais utilisée. Et dire qu’elle voulait conserver cette lingerie pour une occasion spéciale ! Je pense que c’est le bon moment aujourd’hui ».

 Alors, il s’approcha du lit et déposa le paquet avec d’autres choses afin que les pompes funèbres officient. Sa femme venait de mourir…

Voici les questions  que je vous propose :

  • Que conservez-vous actuellement pour une occasion spéciale ? Avez-vous déjà eu envie de l’utiliser et cependant vous ne l’avez pas utilisé ?
  • Que regretteriez-vous de n’avoir pas fait si vous étiez en ,train de vivre vos dernières heures ?
    • Qu’est-ce qui dès à présent vous en empêche ?
    • Comment allez-vous vous y prendre pour le faire dès à présent ?
    • Et si vous l’avez fait, comment vous vous êtes senti juste après ?
  • Qu’est-ce qui est vraiment important là, dans votre vie ?
  • Qu’est-ce que vous pouvez changer dans votre manière de vivre pour y consacrer plus de temps ?

 

Et si nous nous autorisions dès à présent à vivre, dire, voir, ressentir ce qui est notre essence propre ?

 

Le film « Sans plus attendre » peut faire suite à cet article  avec Morgan Freeman et Jack Nicholson et je vous propose de découvrir (ou redécouvrir)  la bande annonce ci-dessous. Si le cœur vous en dit, bon film !

 

 

 

L’hypnose et les Thérapies Brèves  permettent de développer la confiance en soi et en les autres.

C’est une clé pour obtenir et conserver une véritable sérénité face à ce qui se présente à nous et permettre ainsi de devenir un accompagnateur bienveillant pour avancer au mieux pour chacun.

N’hésitez pas à me contacter pour en parler.

 


Photos et retours sur la conférence-débat et des ateliers chez AXelle à Bruz en septembre 2017

Photos et retours sur la conférence-débat et des ateliers chez AXelle à Bruz en septembre 2017

 

 

 

 

 

 

Conférence-Débat

Vendredi 15 septembre à 19h30,  nous avons longuement échangé sur le thème

 

 « Le corps et son rapport à lui ».

 

C’est sous une lumière particulière que  nous  avons échangés. En effet, ce côté tamisé était dû à notre méconnaissance des variateurs de lumières du coup, nous avons bénéficié d’un côté plus « intimiste ». Lors de cette soirée, la parole a été pour toutes et tous, libre, entendue, partagée, les sourires et des larmes étaient de la partie et tout cela dans la bienveillance et le respect de l’autre. La conférence a duré trois heures (au lieu de deux) sans que chacun ne semble se soucier du temps qui passe. C’est un magnifique souvenir pour moi, et j’ai eu plaisir à poursuivre à d’autres moments sur ce sujet avec certaines personnes. Pouvoir échanger sur nos expériences,  parler de nos réflexions  sur notre relation au corps, nous a permis  de constater et de découvrir de nouvelles données pour se sentir mieux dans notre tête et dans notre corps.

 

 

Atelier

Samedi 23 septembre 10h30 ou 14h30, nous avons eu le  plaisir de vous proposer les ateliers

« Se sentir mieux dans sa tête et dans son corps »

                 

 J’ai eu le plaisir d’animer  ces ateliers en  présence de Gaëlle Prudencio (site  http://gaelleprudencio.com ), Blogueuse d’origine Béninoise, passionnée par la mode Grande Taille et de tout ce qui touche à la femme. Ce furent de beaux moments  pour toutes afin de discuter sur  comment  » se sentir mieux »  mais pas seulement dans sa tête ou dans son corps, mais aussi avec ses vêtements et trouver des pistes pour y parvenir. Ces ateliers furent sous l’égide de la parole, des rires, des pleurs, des dessins, des coloriages, des attentes, des envies, des constats de chacune et des conseils partagés.

 

 

 

 

 

Arbre à Souhaits et Boîte à Malheur

Pour tout ceux et celles qui ont  placés des Souhaits dans l’arbre disposé dans le magasin,ces souhaits vont rejoindre les souhaits émis à l’occasion d’autres événements.

 Pour tout ceux et celles  qui ont déposé leurs « mots-maux » dans la boîte à malheurs, ils seront détruits par l’épreuve du… feu !

 


Et hop ! on commence une belle journée !

Et hop ! on commence une belle journée !

 

 

 

Qui n’a pas connu au moins une prescription médicale pour se sentir mieux ? Je vous propose ici une prescription ludique et sympathique pour rendre votre journée encore plus agréable…

 

 

 

 

 

 

Le matin

 

  • Etirons-nous comme un chat !

  • Faisons-nous un bisou ! si on est seule sinon un petit câlin à notre partenaire ou notre animal

  • Sourions-nous ! dans la glace ou simplement à soi ou à son partenaire

  • Pensons que la journée va être merveilleuse ! ainsi elle le sera

  • La douche quel bonheur ! imaginons en fermant les yeux l’eau avec une couleur hyper plaisante qui touche chaque partie de notre corps, comme cela fait du bien.

  • Faisons-nous un bon p’tit déj’ ! avec amour en nous disant que tous ces aliments vont nous faire du bien pour notre corps et pour notre moral.

  • Tirons un petit papier de mots doux !

  • A bas les régimes ! apprenons à seulement nous aimer, nous et l’enveloppe qui nous entoure. Pensons juste plus à la nourriture équilibrée qui nous plait et un petit peu d’exercice en nous respectant.

  • Think positive ! pensons à penser à nous exprimer en positif dans nos phrases

 

 

Le soir

  • Notons sur notre petit carnet les moments plaisants et les petits instants de bonheur !

 

 

Un jour sur deux

  • Trouvons une musique à l’air chic et entraînant ! écoutons-la et chantons dessus avec pourquoi pas une cuiller comme micro, oui, on peut être une Star !!

 

 

De temps en temps

  • Offrons-nous une journée idéale rien que pour nous ! seule contrainte … pas d’ordi, pas d’internet, pas de tv….

  • Jouons à être Pretty Woman ! journée on se pomponne davantage et profitons-en !

  • Nous sommes toutes des créatrices avec nos mains ! devenons Picasso, Pierre Hermé, Chanel ou simplement soi, et créons sans compter notre temps quelque chose avec nos mains et partageons le si nous le souhaitons !

  • Envoyons une belle carte choisie avec amour et écrivons un mot gentil !

 

 

SOIT LE CHANGEMENT QUE TU VEUX VOIR DANS LE MONDE   

Ghandi

 

 

L’hypnose et les Thérapies Brèves  permettent de développer la confiance en soi et en les autres.

C’est une clé pour obtenir et conserver une véritable sérénité face à ce qui se présente à nous et permettre ainsi de devenir un accompagnateur bienveillant pour avancer au mieux pour chacun.

N’hésitez pas à me contacter pour en parler.

 

 


Les femmes et leurs rapports avec leurs corps

Les femmes et leurs rapports avec leurs corps

 

 

 

Comment se fait-il qu’autant de femmes ne se sentent pas en paix avec leur corps et ceci, quel que soit leur physique ? Il y a bien évidemment l’effet médiatique où la femme bien dans son corps est jeune, musclée, mince et bronzée… Mais d’autres facteurs comme l’éducation, les relations affectives, la volonté de séduction entrent en jeu. Alors comment ces paramètres entrent-ils en jeu?

 

 

Certaines femmes courent après un idéal du corps parfait durant toute leur vie mais ne sont jamais satisfaites. Parfois, les disgrâces que les femmes notent ne sont ressenties que par elles. Il est à noter qu’en allant un peu plus dans le questionnement, il en ressort plus un problème d’identité non résolue qu’un réel problème du corps.

 

 

 On sait que notre image du corps est intimement liée à notre histoire personnelle et familiale. Ainsi, l’enfant se construit en fonction de la parole aimante des adultes, des caresses, des câlins, des regards sécurisants des parents, des paroles valorisantes. Si les gestes ou les paroles ont manqué lors de l’enfance, l’adulte va souvent être dans la quête d’un regard et dans la recherche éternelle de l’amour qu’il n’a pas réussi à avoir enfant.

 

Le manque de confiance en Soi

Il peut donc être la conséquence de cette enfance, faisant que nos petits défauts et nos imperfections nous deviennent insupportables. Notre « confiance en soi » en prend un coup faisant apparaître perpétuellement notre corps comme « plombant ». C’est comme si notre corps était  étranger à nous-même, on peut même être amenée à penser « si seulement je n’avais pas de corps ce serait tellement mieux ! ». Mais ce ne sont que des croyances et nous pouvons décider de les mettre à bas afin de laisser apparaître des croyances plus agréables.

 

 

Lorsque le corps devient une souffrance psychique

L’image du corps peut amener à une vraie souffrance, cela peut même amener à des comportements qui vont du refus de sortir, d’éviter de rencontrer d’autres personnes jusqu’à déclencher des troubles du comportement alimentaire allant de l’anorexie à la boulimie.

Souvent ces souffrances amènent les personnes à :

  • Supprimer les miroirs de l’appartement pour éviter de se regarder
  • Se dévaloriser en permanence
  • Se voir difforme alors que tout est vu différemment par les autres
  • User de son corps jusqu’à  son extrême limite dans l’activité sportive (violence corporelle)
  • Multiplier les interventions esthétiques et chirurgicales, dussions-nous mettre en péril notre vie

 

 

Arrêter de se punir et réapprendre à s’aimer

Et si nous nous offrions de la « Bienveillance » pour nous-même ? 
Car comme dit l’adage « on est jamais si bien servi que par soi-même ». Plutôt que d’attendre simplement que cette bienveillance vienne de la part de ceux qui nous entourent.

Pour cela, on commence par faire la paix avec son corps, plutôt que de continuer à le malmener. Essayons de repérer les pensées parasites qui nous envahissent pour nous permettre de nous en dégager. Dès lors, l’écoute de notre corps étant plus orientée vers le positif, nous pouvons être plus à son écoute et répondre plus respectueusement à nos besoins corporels et psychiques.

Acceptons de renoncer à une perfection qui n’est qu’illusoire pour nous concentrer sur nos joies. Laissons de côté l’influence des médias et leurs artefacts, qui ne sont là que pour vanter des illusions.

Changeons notre regard, et intéressons-nous à nos petits plaisirs et bonheurs qui sont déjà présent. Le « Think Positive » permet de nous alléger psychologiquement.

Reconnaissons que le corps peut être amené à se modifier après les divers événements de la vie (grossesse, choc psychologique, adolescence, ménopause, …). Acceptons aussi la part génétique qui nous constitue car c’est notre héritage et donc une part de notre identité.

Autorisons-nous à lâcher-prise car, quand on ne pense plus à ce qui nous gêne, on dispose de ce temps pour penser à ce que l’on aime et profitons-en.

Apprendre à s’aimer permet de détacher la carapace que l’on s’est mise pour faire émerger la liberté de notre corps et de notre esprit, un peu comme un papillon qui sort de sa chrysalide. Pour cela, nous pouvons faire quelques petits exercices pour se reconnecter avec soi-même au quotidien.

 

 

Quelques petits exercices pour sortir de sa carapace

  • S’offrir 5 minutes par jour pour s’attacher à redécouvrir sa respiration , comment elle se pose, son cheminement et faire qu’elle devienne plus longue et profonde pour nous amener à plus de détente.
  • S’offrir 5 minutes par jour pour s’intéresser à chacun de nos 5 sens, le toucher, la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût, redécouvrir ce qui nous entoure via ces sens.
  • S’offrir le droit de se faire du bien par le toucher de notre corps que ce soit simplement  ou en s’appliquant une crème dessus avec attention et délicatesse ou en faisant d’autres actions mais toujours en pleine conscience.
  • Apprendre à bouger doucement , plus doucement que de coutume

 

 

Nous avons toutes des atouts

Ce qui pour nous est un défaut est pour d’autres un atout, alors autorisons-nous à changer notre angle de vue et à nos yeux cela deviendra aussi un atout.

Et nous pouvons changer simplement notre façon de nous tenir et de nous comporter pour que certains atouts apparaissent comme par magie…
Car il faut bien le reconnaître le zéro défaut n’existe pas ! sinon pourquoi « photoshop »  pour des femmes considérées parfaites ? (entre autre). Qui plus est, si nous éradiquons tous nos défauts mais qu’auparavant nous n’avons pas pris conscience de nos atouts, nous serons toujours insatisfaites avec nous-même et nous continuerons notre quête …

Se dire que ce qui est bien pour l’une n’est pas OBLIGATOIREMENT bien pour soi ! D’ailleurs, si nous réfléchissons un peu, nous allons vite trouver des personnes ou des personnalités qui sont « hors normes » et qui pourtant fascinent par ce qu’ils sont et  on notera même que parfois, leurs imperfections, ce sont leurs atouts !  Et là nous pourrons dire « Personne n’est parfait ! ».

Faire la paix avec son corps est une démarche globale, à la fois physique, émotionnelle et intellectuelle. Ce cheminement peut être ressenti comme difficile mais permet par la suite de ressentir les sentiments de liberté, de sérénité et de plénitude. Car s’il est impossible de changer de corps, notre façon de le percevoir avec bienveillance peut tout changer !!!

Je ne sais plus qui disait « le chemin pour accepter son corps passe aussi par celui d’accepter ses imperfections »

 

 

L’hypnose et les Thérapies Brèves  permettent de développer la confiance en soi et en les autres.

C’est une clé pour obtenir et conserver une véritable sérénité face à ce qui se présente à nous et permettre ainsi de devenir un accompagnateur bienveillant pour avancer au mieux pour chacun.

N’hésitez pas à me contacter pour en parler.